top of page

Que faut-il manger pour perdre du poids ?


Voilà une question que l’on me pose énoooooormément et qui se décline sous plusieurs formes :


« Pour perdre du ventre il faut supprimer le pain ? »

« Pour les poignées d’amour le mieux c’est de manger du pamplemousse le soir ? »

« Si je supprime la viande je vais perdre des cuisses c’est sûr »


Alors remettons les choses en place directement : le pain ne fait pas grossir (il ne possède pas la propriété « grossissante » dans sa composition chimique), le pamplemousse ne brûle pas la graisse, ni le soir, ni le matin, enfin arrêter de manger de la viande rendra service aux animaux certes mais n’a rien à voir avec nos cuisses !


Finalement ce genre d’interrogations dont je me moque gentiment ici est lié à la catégorisation des aliments : il y aurait des aliments healthy (« sain », « santé », mais en anglais ça passe mieux il parait) et aliments sheitan (autrement appelé des aliments plaisir – sous-entendus coupables). Cette catégorisation pose deux FUCKING problèmes que nous allons voir dès maintenant.


(voici un pamplemousse Healthy et un pain Sheitan...si tu mets des trucs healthy sur du pain, du coup le pain perd sa propriété de sheitan ? Ou il contamine les aliments healthy ? Je comprends pas si c'est healthy ou pas la photo 3 #ironie)




Elle oppose d’abord l’aspect healthy, santé, légumes verts et compagnie et l’aspect plaisir, bonheur de manger, bien être gustatif et fucking orgasme culinaire ! L’idée communément répandue est donc la suivante :


healthy = privation = légumes verts et grosse dalle VS plaisir = mal bouffe = mauvais pour la santé = culpabilité.


Pour grossir le trait, toute personne qui mange des légumes ou des smoothies serait nécessairement dans un état de privation et de frustration, mais cela serait bon pour sa santé (rien que là on note qu’il y a un problème : t’es frustré.e et tu souffres, pas grave c’est ça qui est bon), a contrario toute personne qui mange des frittes ou un sandwich jambon fromage serait nécessairement dans la malbouffe, mais se ferait plaisir.

Le deuxième problème est qu’elle laisse croire que tout ce qui est dit healthy l’est vraiment et que tout ce qui est vu comme un aliment sheitan va nous faire grossir. Le chocolat noir par exemple est vu comme un élément healthy par excellence. Il contient du magnésium ce qui permet en plus de lutter contre la déprime…mais le chocolat a une face sombre (#drama), il contient de l’acide phytique, un anti-nutriment qui, comme le mot l’indique, va limiter l’assimilation des nutriments. Ainsi ce qui semble source de magnésium est en fait en même temps un excellent moyen d’en limiter l’absorption…super aliment santé n’est-ce pas ! Attention il ne s’agit pas de dire qu’il faut arrêter de manger du chocolat, mais simplement de montrer que l’on colle des étiquettes sur les aliments alors que :


AUCUN ALIMENT N’A LA PROPRIÉTÉ DE FAIRE GROSSIR OU MAIGRIR, AUCUN ALIMENT N’EST ABSOLUMENT BON OU ABSOLUMENT MAUVAIS, AUCUN ALIMENT N’EST MAGIQUE.




Si ce n'est sur les aliments en eux mêmes, alors sur quoi repose la perte de poids ?


Les aliments nous nourrissent, ça signifie qu’ils nous apportent de l’énergie, des nutriments et nous permettent de vivre. C’est ça le but de nos repas : nous apporter de l’énergie. Le seul secret de la perte de poids, qui est en fait un procédé tout à fait logique, c’est d’être en déficit d’énergie, soit de DÉPENSER PLUS DE CALORIES QU’ON EN INGÈRE.


Comme on l’a vu dans l’article sur la brûlure, le corps se sert des substrats comme le glucose, les acides gras et les acides aminés pour produire de l’énergie. Tout au long de la journée vous dépensez de l’énergie, votre corps demande donc de l’énergie. Il y a plusieurs cas de figure face à cette demande :

➡ Si on comble cette demande il ne se passe rien, seulement un maintien de notre poids car l’apport est égal à la dépense.

➡ Si on ne la comble pas tout à fait, le corps va devoir aller chercher son énergie quelque part ! Si notre déficit est bien encadré, il ira dans les cellules spécialisées dans le stockage de l’énergie sous forme de graisse (adipocytes) et c’est ainsi que nous perdrons de la graisse (c’est pas de la magie du coup, c’est de la biochimie). Si votre déficit n’est pas bien encadré alors vous risquez aussi de perdre du muscle et ça c’est pas terrible pour votre métabolisme et votre santé. Il ne faut donc pas faire n’importe quoi avec son déficit calorique ❕❕❕❕

➡ Si on la dépasse, soit si l'on mange plus que nécessaire, alors on va stocker cette énergie en trop et notamment créer du tissu adipeux.


Dans une optique de perte de poids, il est donc intéressant d'être en déficit calorique. Il y a deux manières de l'être : soit en mangeant moins, passer par exemple de 2400 kcal/jour à 2300 c’est un déficit de 100 kcal ! Soit en augmentant sa dépense : passer d’une demande en énergie de 2400 kcal à 2500 kcal et continuer de manger 2400 kcal, c’est aussi un déficit de 100 kcal ! (si tu veux savoir comment augmenter ta dépense, c’est par ici)




Alors, cela signifie-t-il que l’on peut manger n’importe quoi et perdre du poids ?


Oui en théorie on peut, car le corps ne fait pas de différence entre les calories : une calorie est une calorie, c’est de l’énergie c’est tout, que ça vienne d’un bounty ou d’amandes (1 bounty (28.5g) = 140kcal / 30g d’amandes = 180 kcal. Il n'y a pas de bonnes ou de mauvaise calories, il n’y a que des calories en rapport avec nos besoins). Cela dit ça n’implique pas qu’il faille manger n’importe quoi sous prétexte que tout n’est qu’une question de balance énergétique !


C’est aussi une question de cohérence : notre corps a besoin d’énergie et de nutriments pour fonctionner (vitamines et minéraux), donc il faut lui apporter tout ceci avec la nourriture. Or ne consommer qu’un type d’aliment, ou exclure tout à fait les légumes et les fruits, ne peut pas conduire à combler ses besoins. Il est important de consommer des fruits, des légumes, des légumineuses, des céréales et des viandes, poissons, laitages si l’on n’est pas vegan/végétarien.ne etc. de bonne qualité, pour bénéficier le plus possible de tous les nutriments, ce qui permet de consommer en même temps des aliments moins intéressants nutritionnellement mais tout aussi satisfaisants comme des bounty, des m&m's, que sais-je !



On peut même comprendre que la pizza que l’on décide d’aller manger au restaurant peut être tout à fait intéressante nutritionnellement. Si je prends comme exemple la pizza Hawaienne (oui tout à fait je vais parler de la pizza hawaienne car trop de personnes se taisent à son sujet, cette discrimination envers les pizzas hawaiennes est trop dure à supporter 😢), d’après My fitness pall (application de suivi des calories) 1 part = 232 kcal avec 8g de lipide, 28g de glucides, 12g de protéines. Si l’on mange une pizza on obtient disons aux alentours de 900/1000 kcal avec 32g de lipides, 112g de glucides et 48g de protéines (ce n'est qu'une estimation). Imaginons que l’on doive consommer 2200 kcal par jour avec 110g de protéines, 70g de lipides et 280g de glucides, la pizza comble une partie de ces apports. Alors, où est le problème ? La pizza va-t-elle nous faire grossir parce que c’est une vilaine pizza qui a pour but de contrôler le monde en faisant grossir les gens ? Cette question est purement rhétorique puisque nous avons compris que non.


Finalement, le seul secret minceur ou le seul sheitan anti perte de poids, c’est notre façon de nous alimenter. C’est uniquement en ayant conscience de nos besoins que nous pourrons faire des choix alimentaires en conséquence, alimenter notre corps en énergie dans le plaisir et l'adhésion à ce que l’on mange.



Je rappellerai aussi que le métabolisme n’est pas figé (si tu as cliqué sur le lien plus haut tu as vu l'article qui en traite déjà 😏), que nous ne sommes pas condamnés à manger 1400 kcal et à grossir à la moindre calorie de trop ingérée, il suffit d’être actif.ve pour que notre consommation d’énergie augmente ! La sédentarité a ses écueils (pas ses écureuils) !

Je rappellerai enfin que manger des légumes ne signifie pas manger des légumes à la vapeur. Les légumes ça se cuisine, ça se découpe en julienne, ça se râpe en salade, ça s’assaisonne, ça se grille au four, ça se croque cru, bref, il y a du plaisir aussi dans les fruits et légumes !


Et si tu veux plein d'idées recettes gourmandes dont les apports nutritionnels sont en plus calculés avec soin, c'est par ici que tu pourras les trouver : https://marshmellowdiy.wordpress.com/



Cet article n’est pas exhaustif, il faudrait encore comprendre quels sont nos besoins, comment les évaluer, comment optimiser au mieux notre alimentation etc. mais tout ceci viendra avec le temps sur le site 😉


264 vues7 commentaires

Posts récents

Voir tout
bottom of page